Partager :Share on Facebook

DSC_0001

le DOKO KOKO, ce Bistro français tellement japonais !

Entre la france et le japon il existe une fascination réciproque. Nous idéalisons la philosophie et la sagesse nippone tandis que les japonais fantasment un certain art de vivre à l’occidental baigné d’une histoire souvent revisitée sous ses meilleurs aspects.

Les grands maitres du manga animé du studio Ghibli nous ont fourni de nombreux exemples de cette reconstruction de notre patrimoine magnifiquement tissée de toute la finesse japonaise.

Kazu et Masuguri Tanaka et leur équipe

La gastronomie n’échappe pas à la règle et si il est bien une cuisine dans le monde qui a grâce aux yeux des français, plutôt exigeants dans ce domaine, c’est bien celle du soleil levant. Lorsque l’on pousse la porte du DOKO KOKO BISTRO on a donc, déjà, une opinion plutôt favorable. D’autant plus lorsque l’on sait que Kazuyuki TANAKA le créateur du restaurant vient d’obtenir une étoile (un macaron Michelin) avec RACINE son premier restaurant (qui déménage place Godinot et ouvrira bientôt ses portes).

coupes des champagne

DOKO KOKO sont deux mots qui signifient « où » et « ici » comme nous le rappelle Marine TANAKA l’épouse de kazuyu qui officie en salle avec douceur et professionnalisme. Si la carte est signée Kazu (pour les intimes) c’est son frère Moritsugu qui est aux cuisines. L’un et l’autre nous expliquent que la volonté est de créer un bistrot à la française où est servie une cuisine décontractée et joyeuse. Mais on est bien loin du steack frites ou de la saucisse purée. Encore une fois, et nous pouvons les en remercier, c’est une cuisine traditionnelle française qui est proposée mais passée entre les mains experte de précision toute japonaise des frères TANAKA.

.

les menus froissés du doko koko

Détail amusant la Carte vous est apportée « froissée » (mais attention «  à la japonaise » c’est à dire de manière très élégante), c’est surement le coté canaille et anticonformiste de l’établissement. Il ne vous reste plus qu’à la déplier et découvrir les propositions du jour.

Une formule à 29 euros : entrée, plat, dessert et deux propositions par plat (viande et poisson). Un niveau de prix que d’aucuns pourront considéré comme élevés (pour un « bistrot », encore que..) mais dont la qualité nous transporte dans une autre sphère. Kazu ne veut pas que l’on parle de Bistronomie surement par humilité mais c’est quand même plus ce qui nous vient à l’esprit.

tataki de thonoeuf de poule et ses champignons

Tataki de thon sauce citronelle ou œuf de poule et son émulsion de champignons pour les entrées. Saumon sauce beurre de soja ou boeuf sauce vin rouge, légumes de saison.

IMG_6557 bœuf sauce au vin saumon beurre de soja saumon beurre de soja

Les plats sont joliment dressés et dessinent au fur et à mesure que la fourchette vient picorer des saveurs un joli tableau débordant de gourmandise. Tiramisu ou tarte aux poires en dessert impeccablement réalisés.

tarte aux poirestiramisu

Cette nouvelle adresse qui prend la suite de RACINE, le nouveau restaurant gastronomique étoilé de Reims, a un positionnement « bistro » (sans « t ») qui n’est certes pas nouveau mais qui est orchestré avec beaucoup de talent par une équipe jeune et pleine d’avenir. Merci àMoritsugu, kazu, Marine et toute l ‘équipe pour ce joli moment. Maintenant quand on vous demandera DOKO KOKO ? vous pourrez répondre : c’est où ? mais c’est ici bien sur !  Au 8 rue Colbert à Reims.

café et madeleines

+ d’info sur la page facebook et n’oubliez pas de réserver, il y a seulement une vingtaine de couverts.

www.facebook.com/dokokokobistro/

doko koko bistro de reims

Partager :Share on Facebook